Bombardier B-26 Marauder

 

b26-utah beach muse debarquement 6 juin ddayUn avion typique des bombardiers moyens de la seconde guerre mondiale : le B-26 Marauder, entré en service en 1939 avec le surnom de « Widow maker » ou  faiseur de veuves en raison des nombreuse pannes constatées à sa mise en service. toutefois, le B-26 fut largement présent durant la bataille du pacifique comme sur les front européen et méditerranéen. Plus de 5 000 exemplaires ont été construits. Il en reste aujourd’hui 3 dont dont un est exposé en France au Musée du Débarquement de Utah Beach.

https://youtu.be/Gn-y_kjvlgQ Lire la suite

Les As de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre Mondiale

p47-et-fockwulfe-190Le Gruppe (équivalant à un escadron), comprend 3 à 4 staffeln (escadrilles). C’est l’unité de base autonome dans la Luftwaffe. Un Gruppe, habituellement, occupe un aérodrome.

Durant la seconde guerre mondiale les Anglos-americains vont perdre environ 40.000 avions et les sovietiques 54.000 appareils sous les coups de la Luftwaffe. 80% des victoires aeriennes seront obtenues par 20% des pilotes.

Plusieurs Gruppen avaient des rôles spécialisés :

  • Küstenfliegergruppe (KuFlGr) (littéralement: groupe d’aéronefs côtières). Groupe de reconnaissance du littoral. Ces unités ont rempli un rôle semblable à la RAF Coastal Command et sont généralement équipés d’hydravions comme le Heinkel He 115 et le Dornier Do 18 ainsi que des bombardiers terrestres telles que les Dornier Do 17. Ces unités ont également été utilisés pour attaquer des navires.
  • Minensuchgruppe (Mgr) – (littéralement: groupe de recherche de mines). Des Junkers Ju 52 équipés de grands anneaux électromagnétiques qui ont été conçus pour balayer les champs de mines magnétiques dans la mer.
  • Bordfliegergruppe (BFGr) – (littéralement: groupe d’avions embarqués). Hydravions Arado Ar 196 sur cuirassés et croiseurs.

Lire la suite

Un nouvel éclairage sur la guerre du Pacifique.

Près de dix ans avant le début de la Seconde Guerre mondiale, la Mandchourie est envahie par l’armée japonaise conduite par le général Kanji Ishiwara , personnalité excentrique et brutale, petit-fils de samouraï, théoricien de la « guerre finale », un homme qui à partir des années 1920 a tout fait pour mener son pays sur le chemin de la confrontation avec l’Amérique et ses alliés… C’est lui qui, au début des années 1930, prit la tête de l’armée japonaise lors de l’invasion de la Mandchourie.

http://youtu.be/KIFi6eli3ww Lire la suite

Les Alliés face à la Shoah: ce qu’ils savaient

Le procès des Einsatzgruppen (officiellement The United States of America vs. Otto Ohlendorf, et al.), de 1947 à 1948, est le neuvième des douze procès pour crimes de guerre que les autorités américaines organisèrent dans leur zone d’occupation en Allemagne, à Nuremberg, après la Deuxième Guerre mondiale. Ces douze procès se déroulèrent devant un tribunal militaire américain et non devant le tribunal militaire international, mais dans les mêmes salles. Ils sont connus sous le nom de « Seconds procès de Nuremberg », ou plus formellement « Procès des criminels de guerre devant le tribunal militaire de Nuremberg ». Au cours de celui-ci, des chefs des Einsatzgruppen de la Schutzstaffel (SS) furent jugés. Selon l’acte d’accusation du 25 juillet 1947, les chefs d’accusation étaient : crime contre l’humanité, crime de guerre et participation à des organisations criminelles.

Bletchley Park

bletchley-parkAu début des années 1940, une équipe de 7000 personnes travail à sur la cryptanalyse des code secrets ennemis. Ils réussiront à percer le secret des messages allemands chiffrés par la machine électromécanique Enigma. Rassemblée en grand secret à Bletchley Park, au nord-ouest de Londres, le centre réuni mathématiciens, linguistes, savants de tout genre.

enigmaL’opération de décryptage du code allemand prend le nom d’Ultra. Le mathématicien Alan Turing permet aux Alliés de tout savoir sur les projets des Allemands et sur les mouvements de leurs troupes. Actuellement au cinéma, un film revient sur ce personnage complexe : Imitation game : Lire la suite