Corsair dans le pacifique

 

corsair dans le pacifique

Le F4U Corsair, chasseur emblématique de la guerre du pacifique, rendu célèbre par la série « Les tetes brulées » fut mis en service et 1942 et a fait son baptême de feu dans la bataille de Gudalcanal.

La particularité de chasseur, c’est la forme révolutionnaire de ses ailes en W qui lui ont permis d’utiliser le plus puissant moteur fabriqué par Pratt&Whitney

 Caractéristiques du F4U-7 :

  • Moteur Pratt et Whitney R 2800-43W -2100 CV ; 18 cylindres en double étoile; compresseur 2 étages, 2 vitesses. Hélice quadripale Hamilton Standard hydromatique de 4 m de diamètre.
  • Armement : 4 canons M3T 31 de 20 m/m (924 obus), 1 lance-bombe ventral (2000 lb maxi), 2 lance-bombes latéraux de fuselage (1600 lb maxi).
  • Possibilité d’emport de 10 bombes de 100 à 250 lbs; ou 6 bombes de 500 lbs; ou 2 bombes de 1000 lbs; ou 1 bombe de 2000 lbs. 10 lance-roquettes sous les plans (HVAR de 5″ ou roquettes de 11,75″).
  • Vitesse maxi 390 nœuds; croisière 190/200 nœuds; avec réservoirs largables 180 nd. Vitesse Ascensionnelle : 18000 ft (5486 m) en 41,5 s; Plafond : 35000 ft (10668 m)
  • Autonomie : 4h

Conçu pour remplacer le Grumman F4F Wildcat, le Chance Vought F4U Corsair est un des appareils les plus célèbres de la 2ème Guerre Mondiale.
Son signe distinctif est sa forme de voilure en W dite « ailes de mouette inversées ». Choisie à la fois pour améliorer la visibilité air-sol et surtout pour pouvoir y monter une hélice de très grande dimension sans devoir monter un train d’atterrissage très haut qui aurait fragilisé ce dernier.
Nombre de Corsair se trouvent au fond de la mer, d’une part à cause des pertes de guerre mais aussi à cause de nombreux appontages ratés. En effet, l’appontage était des plus critique à cause du posé trois-points (trains avant et arrière touchent le sol en même temps) qui l’amenait à une vitesse proche du décrochage. Ainsi a t-il écopé du surnom « Ensign killer » suite aux nombreux crashes de débutants.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Corsair dans le pacifique »

  1. Je ne connaissais pas certains des détails sur ce corsair. C’est l’un des avions de combat favoris sur le jeu war thunder, le mien en tout cas. Et c’est vrai que l’atterrissage est assez difficile même en simulation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s